Entre Seine et Eure _ 24 août 2019


Randonnée patrimoine : « Entre Seine et Eure », 15 km, avec pique-nique, par Alain Hédin

Rendez-vous était donné sur le parking du barrage de Poses pour une randonnée que l’on peut classer parmi les plus belles à réaliser dans notre région. Pour faire connaître notre association, nous avions annoncé cette sortie sur les réseaux sociaux, résultat : une quinzaine de non adhérents s’étaient joints à nous, tous bons marcheurs et bien chaussés. Pique nique dans le sac, nous voilà partis sous le beau soleil de l’été.

D’abord notre point de départ ; le barrage de 135 mètres de long a été édifié en 1885 pour ralentir l’effet du courant et réguler le niveau de l’eau. Une passerelle permet de traverser le barrage à pied pour atteindre les écluses d’Amfreville sous les Monts. Au passage, il faut remarquer le petite usine hydro-électrique qui alimente le village et visiter la passe à poissons qui permet aux migrateurs de remonter la Seine.

Après avoir jeté un regard sur la colline des deux Amants, rendue célèbre par sa légende (mais cela, c’est une autre sortie), nous nous dirigeons maintenant vers le village de Poses en suivant le chemin de halage.

Poses est une ancienne cité batelière située entre la Seine et les ballastières devenues aujourd’hui des lacs qui abritent une base de loisirs.

Tout ici parle de la vie des mariniers : jusqu’aux environ de 1850, la navigation se faisait essentiellement par le halage assuré d’abord par les hommes, puis par les chevaux. C’est en 1852 que la technique du halage s’essouffle avec la construction du barrage, mais aussi avec l’apparition de la vapeur.

Les bords de Seine à Poses sont particulièrement bien entretenus et soignés, bordés par de magnifiques maisons fleuries

L’atelier de la peintre Michèle Ratel nous rappelle que nous sommes au pays de l’impressionnisme. Plus loin, une péniche et un remorqueur sont aujourd’hui transformés en musée de la batellerie. Arrivé à Tournedos, nous changeons de direction pour atteindre la réserve ornithologique de la « Grande Noé"

peuplée l’hiver d’une quantité importante d’oiseaux migrateurs que l’on peut observer depuis des cabanes-cachettes, mais avec des jumelles.

Après avoir longé la réserve, nous atteignons le village du Vaudreuil pour cette fois découvrir, après le passage d’un pont, la rivière Eure.

Un sentier permet de la suivre jusqu’au village de Léry

où il faut visiter la magnifique église de style Roman Normand, bâtie d’un seul jet entre 1130 et 1160.

Sa flèche en charpente date du XVIe siècle, l’ensemble a subi des modifications pas toujours très heureuses en 1845. Des bancs au bord de l’eau permettent de faire une petite pause.

En face, l’île du Roy abrite dans une ancienne usine fabrique de pâte à papier, puis de pierres à briquet, la « Factorie », maison de la poésie en Normandie qui reçoit des résidents et organise des soirées poésie.

Nous nous dirigeons maintenant vers la base de loisirs de Léry-Poses, un immense territoire de près de cent hectares, véritable havre de repos et de détente.
Nous empruntons le sentier de grande randonnée qui borde le lac des deux amants :

deux plages permettent les baignades et la pratique de différents sports nautique comme le téléski, voile, pédalo, canoë-kayak etc.. .

Sur notre gauche, après avoir dépassé les installations nautiques, on aperçoit la serre de Biotropica où on peut découvrir une multitude d’espèces animales et végétales des forêts Amazoniennes.

Nous quittons bientôt les bords du lac pour regagner les bords de Seine et notre point de départ.
Une randonnée très intéressante, qui fait découvrir une grande variété de paysage et qui est très facile à parcourir sur un terrain exclusivement plat.