Sur la piste du loup à Montigny _ 14 juin 2018


Jeudi 14 Juin à 14h

Randonnée patrimoines : « Sur la piste du loup » à Montigny

C’est au cœur de la forêt de Roumare devant l’église du petit village de Montigny sur les hauteurs ouest de Rouen que nous nous retrouvons pour une petite randonnée de 6 km ponctuée de nombreuses richesses de patrimoines, qu’ils soient architecturaux, religieux ou naturels.

Ce sont nos amis Patrick et Martine qui nous accueillent pour nous faire découvrir tous ces trésors avec, cerise sur le gâteau, en fin de visite, leur superbe jardin. C’est d’abord une visite de l’église qui abrite de très beaux vitraux et de belles boiseries. Puis, nous traversons la ferme du château,

transformée aujourd’hui en résidence privée qui possède encore une très grande grange à l’imposante charpente de bois. Le château XVIIème siècle, construit en briques de Saint Jean,

propriété privée également, qui ne se visite pas, mais qui offre un très beau coup d’œil de l’extérieur.

Nous voilà maintenant en forêt sur un sentier bien tracé, très bien signalé et ponctué de panneaux explicatifs : nous passons devant la mare aux sangliers, une borne royale frappée de la fleur de lys,

une souille, pour revenir dans le village bâti dans une clairière très certainement déboisée par les moines de l’abbaye Saint Georges de Boscherville.

Nous atteignons enfin, « La maison à la girouette » demeure de Martine et Patrick.

Nos propriétaires ont recherché via les archives de la Seine Martine, les origines de cette maison et ils sont remonté jusqu’à un recueil d’actes de 1668 qui nous apprend qu’un certain Adrien Emery, procureur au Parlement de Rouen avait fait l’acquisition de la propriété par en date du 23 juillet 1668 pour 1700 livres. Le vendeur était un laboureur de Gouy, Denis Gest, qui possédait la propriété de Montigny pour en avoir hérité de son aïeul (certainement son Grand Père).

Nos guides du jour nous présentent tout d’abord leur jardin qui participe à cette date aux jardins du cœur, comme 42 jardins de Haute Normandie qui ouvrent leurs portes aux visiteurs : les dons récoltés sont au profit de la fondation Charles Nicolle pour l’équipement innovant de nos hôpitaux et la recherche médicale. Ce jardin est somptueux : des alcôves fleuries, un potager,

une mare,

une rocaille, des arbres remarquables et des espaces engazonnés, tout y est.

Les ateliers : compost, pépinière, semis, hangar à outils sont habilement dissimulés. Patrick nous explique les techniques du paillage et du compostage sans oublier de rappeler que le compost, c’est comme le tas de fumier, plus il est haut, plus le fermier est riche.

Mais la maison à la girouette abrite encore d’autres secrets : c’est une maison verte équipée de pompe à chaleur, de panneaux solaires, de différents systèmes de récupération d’eau (tonneaux, citernes etc...), un système de pompe récupère l’eau de pluie pour l’alimentation des toilettes. Ici tout est pensé et réfléchi, Patrick explique tout cela en détail sur son site internet :

https://sites.google.com/site/maisongirouette/Home

Un grand merci à nos amis qui nous ont fait passer un agréable après midi, malgré un temps un peu tristounet.